MENU
close

découvrir

  • jazz

Tony Allen

Tribute to Art Blakey

Le label Blue Note est au jazz ce que la Pléiade est à la littérature.
N’y entrent que quelques élus. À 76 ans, avec The Source, son dernier album, Tony Allen rejoint ce panthéon prestigieux où l’ont devancé quelques figures mythiques de la batterie, dont Art Blakey et Max Roach. Presque une surprise, tant la liberté de ce monstre sacré de la batterie, fondateur avec Fela Kuti de l’afrobeat, est d’une stature à pouvoir s’affranchir de tout signe extérieur de consécration. Comme son nom l’indique, The Source est une longue remontée, spirituelle tout autant que musicale, d’un fleuve qui prend sa source au Nigéria et s’égare entre Paris, ville aimée du jazz où s’est aujourd’hui établi Tony Allen, et cette Amérique où le groove fait swinguer les boulevards de New York.‘La musique de Source brille comme un soleil africain dans Push &Pull, se fait contemplative dans Tony’s Blues, hypnotique dans Life is beautiful, prend des couleurs de crépuscule urbain dans Ewajo.’Bien embarrassé qui tenterait de trier ce qui revient au jazz ou à l’afrobeat dans cette signature qui ne regarde le passé que pour mieux l’oublier. C’est cela le groove, toujours être en avance sur le temps.

distribution

Tony Allen : batterie / Mathias Allamane : basse / Indy Dibongue : guitare / Jean-Phi Dary : piano et voix / Yan Jankielewicz : saxophone soprano / Nicolas Giraud : trompette et bugle / Jean-Jacques Elangué : saxophone ténor / Rémi Sciuto : saxophone baryton, alto et flûte / Daniel Zimmermann : trombone et tuba