MENU
close

découvrir

  • musique de chambre

Le monde d'hier face à la Grande Guerre

Musique de chambre

En février 1942, quelques jours avant sa mort, Stefan Zweig achève la rédaction de ce qui sera son testament littéraire. Le monde d’hier décrit avec nostalgie la Vienne et l’Europe d’avant 1914 : une Europe « insouciante », traditionnelle aussi, mais en plein essor artistique et à l’apogée de sa richesse et de son rayonnement, une époque de stabilité et de liberté d’esprit qui va voir cet âge d’or s’effondrer avec le grand choc de 1914. Ce concert est, à sa façon, une illustration en musique de cet avant et du « pendant ». Le jeune Mahler, à peine âgé de 16 ans, écrit un sublime mouvement de quatuor avec piano en 1876, qui évoque cette Vienne bercée de tradition et de modernité, Frank Bridge évoque le mot « Phantasy » pour son quatuor de 1910. Et puis, il y a aussi, quelques années plus tard, au milieu du chaos, cette sublime et sombre sonate pour alto et piano que Charles Koechlin écrit en 1915, alors qu’il est infirmier sur le front. « Les mondes d’hier », devrait-on dire en écoutant ces magnifiques témoignages, qui nous rappellent aussi que la paix est toute relative et toujours fragile, dans les mondes d’hier et dans ceux d’aujourd’hui. 

 

PROGRAMME
G. Mahler : Mouvement de quatuor pour piano et cordes en la mineur (1876)
C. Debussy : Préludes pour piano
F. Bridge : « Phantasy », quatuor pour piano et cordes (1910)
C. Koechlin : Sonate pour alto et piano op. 53 (1915)

distribution

Jean-Michel Distel, Pascal Roze : pianos / Patrick Oriol : alto / Hélène Fouchères : violon / Amandine Robilliard : violoncelle